[thrive_headline_focus title= » » orientation= »right »]

NaNoWriMo me pousse à tenter de nouvelles expérience, à pousser mes limites. C’est bien. Est-ce tenable sur la longueur? Est-ce souhaitable? Pour avoir la réponse à ces deux questions-là, il me faudra un peu plus de recul.

Ce que j’ai tenté ce matin, c’est de combiner deux outils dont je sais que chacun séparément ils m’aident à me concentrer et à entrer (et rester) dans mon état d’écriture (le “flow”).

Je vous ai parlé avant-hier d’Ilys. J’utilise aussi [email protected] (un article viendra plus tard sur le sujet).

Les deux ensemble, c’est sans appel: 2.309 mots en une heure.

Et 2.309 mots qui sont bons, dans le sens où ce sont deux scènes qui sont bien sorties, deux scènes importantes du livre. Deux scènes qui demanderont un travail d’édition, oui. Comme toutes les autres scènes.

Le résultat doit être un peu déroutant à observer: dans [email protected], j’utilise le canal drums & hum beta à un rythme soutenu. La musique me pousse par ses battements à écrire plus vite, encore plus vite, les lettres défilent sur l’écran d’Ilys: je me sens alors comme plongée dans un état proche de l’hypnose, dans ma scène. Plus rien n’existe autour de moi.

Le point à améliorer: ce rythme me demande une grande énergie que je ne suis pas arrivée à soutenir plus d’une heure.

Si j’arrivais à répéter l’expérience chaque jour, j’imagine que l’habitude, là-aussi, me permettrait de tenir plus longtemps. De toute manière, ai-je besoin de tenir plus longtemps?

Au-delà du défi NaNoWriMo, mon but est de trouver le nombre de mots par jour qui peut devenir ma nouvelle habitude, quotidienne. Une habitude qui doit laisser la place au “reste” : éditer le texte produit, écrire le blog, ré-aménager mon site web, écrire la chronique du dimanche matin, piloter le lancement (de la couverture à tout le reste), piloter la traduction en anglais du Secret du masque de jade dans quelques mois, reprendre le podcast…

Donc, oui, si j’arrivais à tenir 2.000 mots par jour de manière constante, ce serait bien assez pour que j’atteigne mes objectifs.

 

 

Enseignements de l’expérience

  1. multiplier les effets bénéfiques de plusieurs outils;
  2. savoir passer à autre chose;
  3. NaNoWriMo me stimule à avancer (toujours).

Prophète des Cinq Mondes

Garance reprend espoir.

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.

Quel nombre de mots puis-je écrire par jour?

NaNoWriMo me pousse à tenter de nouvelles expérience, à pousser mes limites. C’est bien. Est-ce tenable sur la longueur? Est-ce souhaitable? Pour avoir la réponse à ces deux questions-là, il me faudra un peu plus de recul.

Ce que j’ai tenté ce matin, c’est de combiner deux outils dont je sais que chacun séparément ils m’aident à me concentrer et à entrer (et rester) dans mon état d’écriture (le “flow”).

Je vous ai parlé avant-hier d’Ilys. J’utilise aussi [email protected] (un article viendra plus tard sur le sujet).

Les deux ensemble, c’est sans appel: 2.309 mots en une heure.

Et 2.309 mots qui sont bons, dans le sens où ce sont deux scènes qui sont bien sorties, deux scènes importantes du livre. Deux scènes qui demanderont un travail d’édition, oui. Comme toutes les autres scènes.

Le résultat doit être un peu déroutant à observer: dans [email protected], j’utilise le canal drums & hum beta à un rythme soutenu. La musique me pousse par ses battements à écrire plus vite, encore plus vite, les lettres défilent sur l’écran d’Ilys: je me sens alors comme plongée dans un état proche de l’hypnose, dans ma scène. Plus rien n’existe autour de moi.

Le point à améliorer: ce rythme me demande une grande énergie que je ne suis pas arrivée à soutenir plus d’une heure.

Si j’arrivais à répéter l’expérience chaque jour, j’imagine que l’habitude, là-aussi, me permettrait de tenir plus longtemps. De toute manière, ai-je besoin de tenir plus longtemps?

Au-delà du défi NaNoWriMo, mon but est de trouver le nombre de mots par jour qui peut devenir ma nouvelle habitude, quotidienne. Une habitude qui doit laisser la place au “reste” : éditer le texte produit, écrire le blog, ré-aménager mon site web, écrire la chronique du dimanche matin, piloter le lancement (de la couverture à tout le reste), piloter la traduction en anglais du Secret du masque de jade dans quelques mois, reprendre le podcast…

Donc, oui, si j’arrivais à tenir 2.000 mots par jour de manière constante, ce serait bien assez pour que j’atteigne mes objectifs.

 

 

Enseignements de l’expérience

  1. multiplier les effets bénéfiques de plusieurs outils;
  2. savoir passer à autre chose;
  3. NaNoWriMo me stimule à avancer (toujours).

Prophète des Cinq Mondes

Garance reprend espoir.

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.

05/11/2017

J324 – Ilys + [email protected] = 2309 mots/h

[thrive_headline_focus title= » » orientation= »right »] NaNoWriMo me pousse à tenter de nouvelles expérience, à pousser mes limites. C’est bien. Est-ce tenable sur la longueur? Est-ce souhaitable? Pour avoir […]
04/11/2017

J325 – SF & histoire

La SF, ce n’est pas que des aliens Le thème de l’histoire est central dans la science-fiction: des uchronies à la Philip K Dick au classique […]
03/11/2017

J326 – Ilys

NaNoWriMo me donne l’occasion de découvrir de nouveaux outils. Parmi ceux-ci, j’ai découvert Ilys (pour « I love your stories« ). Je l’ai utilisé pour deux séances d’écriture […]
02/11/2017

J327 – Malade

Cela ne m’était plus arrivée depuis trois mois. Un jour où Marfan fait tellement mal, qu’il se passe au lit… Enseignements de l’expérience attendre que ça […]
01/11/2017

J328 – NaNoWriMo: je triche

Ce n’est pas beau de tricher… je sais. Mais Le prophète des cinq mondes était déjà bien avancé et je voulais m’inscrire à NanoWriMo, cette année. […]
31/10/2017

J329 – Rien

Le vide encore une fois. J’ai décroché face à Scrivener. J’avais réussi à suivre ma routine quotidienne jusque là, je me faisais une joie du déroulement […]
30/10/2017

J330 – Avoir peur

…de son propre livre Oh, il y a la peur -habituelle- qui vous prend aux tripes lorsque vous vous rendez compte que vous êtes vraiment en […]
29/10/2017

J331 – Couverture : laquelle ?

J’ai reçu la nuit dernière de Dan Van Oss (de covermint design) deux concepts de couverture pour Le prophète des cinq mondes. Je me retrouve donc […]
29/10/2017

J332 – NaNoWriMo

Le comble pour un jour où je ne tiens pas mon minimum de 1.000 mots par jour? M’inscrire à NaNoWriMo 2017. Enseignements de l’expérience tout excuse […]