Aujourd’hui est le 7ème jour de mon expérience “365 jours pour changer radicalement mon activité littéraire, mon rapport à la douleur, ma productivité; toutes choses simples et faciles à réaliser en somme”.

“L’expérience 365” pour faire court.

Une semaine déjà…

Voici donc la fin de la première semaine de l’expérience 365.

Les résultats sont encourageants.

 

j’ai jugulé la douleur physique par la séance quotidienne d’assouplissement/renforcement

C’est là, pour qui ne vit pas avec la douleur chronique (que ce soit dû à Marfan ou à une autre cause) ne peut comprendre tout le soulagement, toute la jubilation, l’énergie dégagée par un résultat aussi simple.

 

Je tiens le rythme d’écriture quotidienne

Un minimum de 1.000 mots par jour, un manuscrit qui est passé de 12.000 à 20.000 mots en une semaine, une confiance retrouvée dans ma maîtrise du récit que je veux conter. P5W avance.

 

Un article de blog quotidien

Cela peut sembler “trop” ou “une distraction”. Mais, en fait, avoir à écrire cet article, une obligation imposée par moi, m’oblige à la constance, à la persévérance.

Pour moi, c’est tout bénéfice. Pour le lecteur que vous êtes, j’espère que cela vous donne des pistes, des outils, transposables dans vos projets à vous… ou, à tout le moins, une lecture intéressante.

Aujourd’hui, je reprend une autre -bonne- habitude : l’envoi de ma chronique du dimanche.

 

Enseignements de l’expérience

  1. 20.000 mots (je me répète, je sais);
  2. le plaisir d’écrire retrouvé;
  3. la douleur jugulée.

 

Prophète des Cinq Mondes

Vous ai-je dit que j’avais atteint les 20.000 mots ?