J355 – le flux retrouvé

Aujourd’hui est le 11ème jour de mon expérience “365 jours pour changer radicalement mon activité littéraire, mon rapport à la douleur, ma productivité; toutes choses simples et faciles à réaliser en somme”.

“L’expérience 365” pour faire court.

Flux ou “flow”?

Savez-vous prononcer Mihaly Csikszentmihalyi ? Ou même l’écrire ? Pourtant, vous le connaissez probablement. En tout cas son travail sur les états de flux (je préfère l’anglais “flow” dont le son coule plus à mon oreille).

La référence exacte en anglais : Flow: The Psychology of Optimal Experience.

L’état de flux, c’est celui que tout athlète, tout artiste face au public, tout artiste en phase créatrice, recherche.

Un état que tout artiste ou athlète se doit d’atteindre.

Au moment exact où cela est nécessaire.

Le temps nécessaire (qui varie grandement selon votre activité).

Maintenir.

C’est indispensable à la création, c’est essentiel à la performance de haut niveau.

Comme tout, l’état de flux s’acquiert, se renforce et se cultive par la pratique, la discipline.

30 minutes

Aujourd’hui, pour la première fois depuis longtemps, j’ai vraiment ressenti l’immersion dans le flux. Le flux de l’histoire du prophète des cinq mondes, le flux de la personnalité de Garance Li jones, le flux de l’écriture.

Le résultat ?

Mes mille mots quotidiens sont venus en trente minutes.

Aisément.

Il me semble qu’ils sont bons, ces 1.000 mots.

Aussi.

Accessoirement.

Dimanche prochain, dans la chronique, je vous donnerai un premier extrait. Si vous voulez le découvrir, vous pouvez vous abonner ici :

Enseignements de l’expérience

  1. maintenir l’habitude d’écrire quotidienne;
  2. maintenir l’habitude d’écrire quotidienne;
  3. maintenir l’habitude d’écrire quotidienne.

Prophète des Cinq Mondes

1.000 mots à nouveau. Garance prend position.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.