Mes sources d’inspirations

J’ai relu mes notes pour Le prophète des cinq mondes.

Un répertoire de celles-ci est consacré aux livres qui m’ont inspirée à un titre ou à un autre à écrire celui-ci.

Oh, l’idée n’est pas de copier une intrigue, encore moins un style, ou un dénouement.

Je pense en livres, par les livres, pour les livres. C’était donc normal pour moi d’identifier ceux qui présentaient un élément ou l’autre (du style, de l’intrigue, du sujet…) qui m’inspireraient dans mon projet.

Vous y trouverez des choses assez étonnantes pour un livre de science-fiction.

  • Voltaire: Candide, le conte philosophique railleur;
  • Italo Calvino: Le vicomte pourfendu, le conte philosophique, plus noir;
  • Saki: The Story-Teller (“horribly good” “the story began badly but it had a beautiful en ending), pour l’ironie féroce mais voilée;
  • Douglas Adams: Hitchhiker’s guide to the Galaxy, pour la pure absurdité;
  • John Scalzi: Lock In, pour les différents points de vue
  • George Martin: A Song of Fire and Ice, pour la multiplicité des fils de l’histoire;
  • Jane Austen: Emma, pour la création de voix fortes et le discours indirect;
  • George Orwell: 1984, pour les incises;
  • Robert Cialdini: Influence, pour le contenu (Hannah);
  • Michael Shermer: The Believing Mind, pour le contenu (Michel);
  • The East India Company: A History From Beginning to End, pour le contenu.

Enseignements de l’expérience

  1. écrire vient de plus en plus facilement, à la quatrième semaine;
  2. tenir le blog aussi;
  3. mettre en place la nouvelle habitude de m’occuper du site internet: c’est plus compliqué.

 

 

Prophète des Cinq Mondes

L’étau se resserre.

 

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.