Ce matin, je suis retombée amoureuse de mon histoire. Les heures passées à gérer la douleur ont porté leurs fruits. Je me suis retrouvée, enfin, à pouvoir créer.

Replonger dans le récit fut un vrai bonheur. D’autant plus que j’ai maintenant les grandes étapes du développement, des rebondissements… et un personnage secondaire supplémentaire à explorer.

C’est donc l’excitation qui prévaut.

Après avoir grimpé dur la première partie du chemin, être arrivé eau col des 40.000 mots, je vois le chemin qui me mène au dénouement (ce ne sera pas en ligne droite).

Enseignements de l’expérience

  1. avoir moins mal = écrire plus;
  2. l’habitude est essentielle pour garder tous les fils en tête;
  3. me rappeler que j’adore l’histoire que je veux raconter.

 

 

Prophète des Cinq Mondes

 

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.