Je ne le “sens” pas

…Ce fut l’excuse d matin : j’avais trop peu dormi, je me suis réveillée fatiguée, le brouillard mental fut dificile à dissiper.

Je me suis donc consacrée à des tâches utiles qui demandent moins d’énergie mentale (comptabilité, factures, paiements…).

Mais je n’ai pas écrit.

Pourtant, je vais me rendre à mon travail, malgré la fatigue. Que je le “sente” ou pas, j’y vais. Non pas par sentiment d’être enfermée dans une obligation de je voudrais m’échapper, mais parce que je l’ai promis à mon client. Que je veux être une personne sur qui on peut compter une fois que j’ai promis quelque chose; que je veux être professionnelle”pour faire court.

Et je vais livrer. Je vais réaliser les tâches que j’ai promises. Même si je ne le “sens” pas. Je vais passer à travers.

Pourtant, je m’étais faite la même promesse d’écrire. Une promesse à moi-même.

Et ça, je n’ai pas “livré”.

Pourquoi me traiter moi, mes projets, mes rêves avec moins d’importance ? Moins de respect ?

Voici un nouveau tournant pour moi : les excuses, c’est fini. Que je le sente ou pas, que j’aie mal ou pas, que je sois fatiguée ou pas, que j’aie bien dormi ou pas… je veux tenir cette parole à moi-même : d’écrire tous les jours.

…Ce qui me rappelle un extrait de l’autobiographie d’Agathe Christie, qui conte comment elle a fait face à des difficultés pour écrire “Le mystère du train bleu” (elle venait de divorcer) mais où elle devait écrire (pour faire bouillir la marmite). Elle avoue qu’elle ne trouve pas que ce livre soit son meilleur. Je la comprend. Mais le but n’est pas de produire du texte de la plus haute qualité (un texte peut être retravaillé un autre jour, plus inspiré) mais de conserver l’habitude, de l’ancrer, d’arrêter avec les excuses.

Enseignements de l’expérience

  1. arrêter les excuses;
  2. écrire;
  3. tous les jours.

Prophète des Cinq Mondes

Zéro. Trop de jours.

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.