Je pensais faire un seul article sur l’édition structurelle. Je me rends compte que lui-même va être divisé en plusieurs parties, tellement cette étape est importante pour la ré-écriture.

Un brouillon très brut

Mon premier jet est très, très brut. J’écris par scènes. Pour le Prophète des cinq mondes, j’ai suivi mes notes qui avaient des indications de thème et les grandes lignes du récit mais de nombreuses choses me sont apparues en cours de récit, de nouveaux personnages…

Pour un polar, je pars d’un synopsis plus détaillé.

Les étapes de l’édition structurelle

  • synopsis
  • intrigue (cohérence)
  • rythme
  • points de vue
  • thèmes et résolution
  • voix de chaque personnage (dialogues et dialogue intérieur)
  • ce qui manque
  • ce qui est en trop

Le synopsis

Comme je n’avais pas rédigé de synopsis détaillé avant l’écriture du Prophète des cinq mondes, je vais commencer l’édition structurelle par établir celui-ci (dans Scrivener), scène par scène.

Pour un polar, c’est le moment où je vais revoir mon synopsis pour le compléter par les surprises d’écriture (il y en a toujours qui déboulent à l’improviste, même dans les synopsis les plus détaillés : c’est le charme de la découverte du récit au fil de l’écriture).

Le synopsis, c’est répondre pour chaque scène aux questions suivantes :

  • qui est présent ?
  • où se passe la scène ?
  • quand ?
  • quelle est l’atmosphère émotionnelle ? Si il y a de la tension ou de l’action, c’est marqué par un ⬆︎, une phase neutre par ➡︎, un relâchement par ⬇︎
  • quel est le résultat ?

Des cartes au plan

Le synopsis se présente donc d’abord sous l’apparence de cartes individuelles, par scène. Par exemple, quoique celle-ci doit encore être complétée.

Ces cartes, elles peuvent être simplement un des modes de présentation de Scrivener ou, si j’éprouve de réelles difficultés avec un récit, je reviens à une technologie éprouvée : les cartes en papier ligné que j’étale devant moi.

Puis, je les compile dans un document pour former un plan complet (toujours découpé en scènes).

C’est ce qui me permet de passer à l’étape suivante : revoir l’intrigue (demain).

Enseignements de l’expérience

  1. les habitudes reviennent;
  2. je “vois” les dernières scènes;
  3. mieux je gère la douleur “Marfan”, plus je suis productive.

Prophète des Cinq Mondes

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.