J314 – Édition structurelle –

Partie 2 : L’intrigue

Voici la seconde partie de la série “édition structurelle”. Maintenant que j’ai établi le synopsis, je vais pouvoir revoir l’intrigue, pour en assurer la cohérence.

Cohérence

Le synopsis va pouvoir me permettre de jeter un coup d’œil encore général sur le récit (je ne suis pas encore à modifier du texte). Je veux vérifier que le déroulement de l’intrigue « tient » toujours avec les ajouts réalisés, les changements de direction (il y en a eu), les nouveaux personnages (plusieurs).

Faut-il changer quelque chose au déroulement fondamental du récit ?

J’espère que non, mais c’est maintenant qu’il faut que je m’en rende compte.

Scènes à ajouter

Il y en a beaucoup. Le récit s’est étoffé. De nouveaux incidents, de nouveaux personnages me sont apparus en cours de route. Il faut maintenant m’assurer de les introduire correctement plus tôt dans l’histoire.

Puis, ma compréhension de l’univers créé augmentant, de nouvelles questions se sont posées (“que se passe-t-il sur Titan?”, “quelles sont les courants de pensée qui s’affrontent sur Terre?”)…

J’avais déjà marqué cela dans quelques notes, puis avais continué le fil principal. Maintenant, il s’agit de reprendre et d’approfondir cela.

Pour assurer la cohérence de l’univers créé, de l’évolution des personnages.

Scènes à changer de place

C’est en partie pour assurer la cohérence du récit (et son rythme, mais ça, c’est pour demain).

C’est aussi parce que dans le cas du Prophète des cinq mondes, mon récit est plus complexe, avec plusieurs voix (celle de Garance Li Jones, mais aussi Miv Das Hamilton III), je dois mettre ça une première fois à plat.

Bouger une scène de place est, heureusement, très facile en Scrivener : un simple glissement de souris suffit.

Scènes à enlever

Parce qu’elles sont trop mauvaises, tout simplement. Ou pas dans le rythme. Ou qu’elles ne correspondent plus au déroulement de l’histoire tel qu’il est maintenant établi. C’est un moment difficile : couper des morceaux complets.

Face au déchirement que cela représente. Je les place maintenant dans un répertoire spécial : pour en garder une trace, me repentir si je change d’avis par la suite.

Scènes à ré-écrire

Parfois, une scène ne doit pas être complètement enlevée, mais ré-écrite à partir d’un autre point de vue. C’est le moment d’identifier ces scènes -ou morceaux de scènes- et les ré-écrire, tout de suite.

Enseignements de l’expérience

  1. réveil “trop tard” ce matin (5h30, quand même) mais nécessaire pour récupérer: moins de mots;
  2. même si j’ai peu écrit ce matin, il est important d’écrire chaque jour, pour garder le fil;
  3. me raccrocher aux habitudes, malgré moins de temps; devoir se dépêcher est un bon moteur.

Prophète des Cinq Mondes

L’#expérience365 : un an pour changer radicalement activité littéraire, rapport à la douleur, productivité… et publier un article de blog pour documenter le processus. Chaque jour, tous les jours, 365  jours.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.