#LundiMot : Dilettante

[vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row][vc_row type= »in_container » bg_position= »left top » bg_repeat= »no-repeat » scene_position= »center » text_color= »dark » text_align= »left »][vc_column width= »1/4″ animation= »none » column_padding= »no-extra-padding » column_padding_position= »top-bottom » background_color_opacity= »1″][vc_column_text]CECILE CHABOT 164

Cécile Chabot
Belgique
Polar maya/Nouvelle
[icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-globe »] [icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-twitter »] [icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-facebook »] [icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-google-plus »] [icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-pinterest »] [icon color= »Accent-Color » size= »tiny » image= »fa-soundcloud »][/vc_column_text][divider line_type= »No Line » custom_height= »32″][vc_column_text]COVER XHOL1 TZOMPANTLI 2 164[/vc_column_text][divider line_type= »No Line » custom_height= »32″][vc_column_text]COVER XHOL2 V6 164[/vc_column_text][divider line_type= »No Line » custom_height= »32″][vc_column_text]NAC ROUGE 164[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »3/4″ animation= »none » column_padding= »no-extra-padding » column_padding_position= »bottom » background_color_opacity= »1″][vc_column_text]

J’aurais pu consacrer ce #LundiMot à la didascalie, au démiurge ou encore à la déliquescence. Mais non, c’est le dilettante, ce pauvre dilettante que je veux mettre en lumière aujourd’hui, que je veux réhabiliter même.

Pourquoi le réhabiliter ?

Parce qu’il a subi le sort que subissent bien des mots: le glissement de sens.

Oh, l’horrible pente de la langue qui transforme un sens noble en une expression de mépris ! Oui, de mépris. Car il faut bien dire que ce pauvre dilettante n’a pas bonne presse de nos jours.[tweet_box]#LundiMot #dilettante
Oh, l’horrible pente de la langue qui transforme un sens noble en une expression de mépris! http://xhol.cc/DILETTANTE via @CecileChabot[/tweet_box]

N’est-il pas vrai que la vision qui vous est venue, à la simple lecture du mot, est celle d’un homme qui s’adonne à un projet “au gré de l’humeur, sans grand zèle ni continuité” (cf. le dictionnaire de l’Académie française) ?

Le dilettante est devenu, bien malgré lui, un superficiel que l’on soupçonne de vouloir abandonner sa tâche au premier obstacle venu, à la première difficulté rencontrée…

C’est là son sens depuis le XXème siècle.

Pourtant, au début du XIXème, lorsqu’il nous arrive d’Italie, chargé de soleil et d’opéra lyrique, le dilettante est encore auréolé de son prestige.

C’est alors un amateur de musique ; un amateur passionné, connaisseur, exigeant ; un mélomane à qui on la fait pas.

Le dilettante, dans son sens premier, est au sens le plus noble du terme un amateur : celui qui aime, qui apprécie et qui, parce que son appréciation émerge d’une passion vraie, est bien plus exigeant vis-à-vis de l’objet aimé que n’importe quel critique professionnel ne le serait.

Pauvre dilettante, donc, rétrogradé depuis au rang d’aimable touche-à-tout...

[divider line_type= »No Line » custom_height= »32″]


#LundiMot, c’est un billet d’humeur à la subjectivité totalement revendiquée, une fantaisie d’écrivain pour le pur plaisir d’explorer la saveur, la couleur des mots.

Chaque lundi, je me laisse porter au gré de mes envies et saute d’une signification étymologique à un ressenti poétique dans un jeu gratuit, pour la beauté de la chose. Un jeu à une seule règle : que le mot me plaise.

Si vous souhaitez me suggérer un mot à explorer dans les prochaines semaines, laissez-moi un message sur mon compte Twitter (@CecileChabot) ou ma page Facebook avec le hashtag #LundiMot.

[wpcb id= »3″] [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.