À Propos

Pour en savoir plus sur moi...

#Bio courte, façon Twitter

Auteur de polars maya et de nouvelles, Cécile Chabot publie une chronique littéraire et le podcast Pourquoi j’écris où elle reçoit chaque semaine un(e) auteur(e) pour explorer les raisons qui le/la pousse à écrire.

#La version “4ème de couverture”

Cécile Chabot est née à Liège (Belgique) en 1969 et a étudié au Lycée Léonie de Waha. Là, elle a reçu une formation solide en sciences et en langues vivantes. Elle a ensuite obtenu une maîtrise en droit et un diplôme d’études spécialisées en droit européen à l’Université de Liège. Chaque fois qu’elle l’a pu, elle a choisi des cours d’histoire (histoire du Moyen Âge, histoire de l’Islam, etc) et a toujours été fascinée par les matières qui traitaient des origines du droit et des institutions (droit romain, histoire du droit naturel, philosophie du droit). C’est à l’université aussi qu’elle a commencé à pratiquer la spéléologie de manière régulière. Elle a longtemps travaillé dans le domaine bancaire et est spécialisée en droit bancaire et financier, droit de l’informatique, propriété intellectuelle et négociation contractuelle.

Elle parle cinq langues plus ou moins bien, vit à Bruxelles et vous fera périr d’ennui dans une soirée si elle aborde son sujet de prédilection (la difficulté de maîtriser la déclinaison des adjectifs se terminant par une voyelle dure ou douce en tchèque). Au cours de ses voyages, elle a erré du Mexique en Colombie, où elle a débarqué en bateau à Cartagena de las Indias via les îles San Blas. Entre les deux, elle a visité l’ensemble de l’Amérique centrale.

#Quand Cadfael rencontre Apocalypto

Le Cycle de Xhól, une série de romans policiers historiques situés à Dos Pilas (petite cité maya située dans ce qui est aujourd’hui le nord du Guatemala), est son projet littéraire du moment. Le Cycle de Xhól commence en 679 après Jésus-Christ avec Le Marchand de la mort et se terminera un siècle plus tard avec le livre seize. Avant d’écrire la première ligne du premier livre, elle savait déjà que le cycle en compterait seize, la raison de ce nombre et -plus important encore- comment tout finirait ; une fin qu’elle s’obstine à taire avant la parution du livre seize. Un nouveau genre est ainsi né : le polar maya. Elle prend plaisir à localiser ses polars dans un univers minutieusement reconstitué.

#Un recueil de nouvelles

Cécile Chabot est aussi l’auteur de Nouvelles d’Amérique Centrale, un recueil de nouvelles basé sur ses voyages où elle partage la marque profonde laissée par le continent.

#Une chronique hebdomadaire

Elle publie une chronique (pas tout à fait) hebdomadaire dans laquelle elle passe allègrement des jungles mayas à celles du monde littéraire.

#Sur Twitter, Facebook, Babelio et Goodreads

Elle est très active sur Twitter (@CecileChabot) et tweets en français, anglais et espagnol sur différents sujets : la littérature, les mayas, l’Amérique centrale, ses lectures – et l’enchantement sans cesse renouvelé de la beauté des mots. Devenez fan de sa page Facebook pour être informé des dernières promotions et concours. Vous pouvez aussi la retrouver sur Babelio et Goodreads.

#Cinq choses que vous ne saviez pas (encore) sur moi

  1. Je dors avec mes livres, souvent.
  2. Je déteste quand une araignée rebondie et poilue rampe dans le col de ma salopette quand moi je rampe dans une grotte étroite guatémaltèque. Maintenant que j’y pense, je déteste ramper dans les grottes étroites, aussi ! Et je ne déteste pas les araignées quand elles décident -judicieusement- de ramper ailleurs.
  3. Le chocolat noir est mon pêché mignon (je suis belge).
  4. J’ai dormi une fois à 700m sous terre ; non, ce n’était pas confortable.
  5. J’ai appris à programmer il y a très, très longtemps (les années 80). En ce temps là, “faire de l’informatique” voulait dire entrer des lignes de commande en BASIC (le nom veut tout dire…) sur le clavier d’un Sinclair ZX-81 ; oui, c’était VRAIMENT un ordinateur.